Quelques mots d’histoire…

Le hameau de la Moisiais existe depuis l’époque romaine. Un important gisement de tuiles à rebords et de mobilier datant des IIeme, IIIeme et IVeme siècles y a été retrouvé. Sur le cadastre napoléonien, la parcelle nommée « la rogerie » fait probablement référence à ces tuiles et à leur couleur. Une seconde parcelle nommée « les carriaux » serait quant à elle le lieu d’extraction de la terre nécessaire à leur fabrication.

Au moyen-âge, comme un peu partout en Bretagne, on a cultivé la vigne à la Moisiais. En témoigne, là encore, le nom d’une parcelle sur le cadastre napoléonien. Environ 70 hectares de terre fournissaient alors du vin. La Moisiais relevant, autrefois, plus du gros village que du hameau, beaucoup de propriétaires terriens y vivaient : les familles Alemange, Auffray, Chevalier, Cohas, de Lagranderie, Duval, Eon, Gabillard, Gouret, Leborgne, Lebret, Macé, Merven, Ollivier, Poignant … ainsi que trois familles acadiennes qui partiront pour la Louisiane en août 1785.

Ce lieu-dit était alors divisé en deux baillages distincts, l’un dit de la Moisiais, le second de la petite Moisiais. Le village vit alors de l’activité agricole. Au 19ème siècle, les femmes lavent le linge dans une mare appartenant à la ville. Ce n’est qu’au 20ème siècle, que le lavoir que l’on peut voir aujourd’hui est construit, apportant bien évidemment un vrai confort pour les laveuses. Il permet également d’améliorer la salubrité des lieux.  Au 19ème, on trouve également une boulangerie à la Moisiais.

Au 19ème siècle, le chantier naval du Montmarin apporte beaucoup d’activité dans la hameau. Les ouvriers sont logés sur place par le patron du chantier. On retrouve lorsqu’on se balade dans les petites rues les maisons de pêcheurs et les logements ouvriers.

 

La Moisiais / Jouvente

En prenant la direction de la Rance et en suivant les panneaux « Jouvente », vous passerez nécessairement par le hameau de la Moisiais.
Après avoir traversé la route des bords de Rance, la voie descend directement au lavoir, point le plus bas du hameau. Vous remontez ensuite jusqu’à atteindre Jouvente.

Le hameau de la Moisiais est un des plus gros hameaux de Pleurtuit. Il est bien évidemment bordé d’anciennes maisons typiquement bretonnes, mais aussi de constructions datant du 20ème siècle, témoin de l’attractivité du lieu.

C’est aussi un hameau qui vit plus à la belle saison, puisque on y compte une cinquantaine de résidences secondaires, ainsi que des hébergements touristiques, contre 35 résidences principales.

Vous y croiserez également un élevage de chevaux qui profite d’une vue sur Rance.

Le lavoir, propriété de la commune, est aujourd’hui entretenu par les riverains. La boulangerie a, quant à elle, été transformée en maison d’habitation.

Enfin, le chemin vert et la proximité de la Rance font de ce hameau le lieu idéal pour partir en balade. A découvrir absolument !

Partager cette page sur :