La Voie Verte

voie verteVéritable axe vert de Pleurtuit, la voie verte est un axe exclusivement réservé aux piétons, cyclistes et chevaliers, installée sur l’ancienne voie de chemin de fer.
Elle permet de relier, en toute sécurité Dinard à Tréméreuc.

Voie verte Dinard Pleurtuit

Vous pouvez accéder à la voie verte en divers points du territoire :

  • Au lieu-dit « Le Bourgneuf »
  • Rue Brindejonc des Moulinais
  • Au rond point de l’entrée sud

maladries maladries 2Depuis la voie verte partent de nombreuses liaisons douces accédant aux lotissements et au centre ville.

Vous pouvez également rejoindre le chemin dit des « Maladries » et découvrir un espace boisé.

 

Les sentiers balisés

En collaboration avec le Groupement d’Intérêt touristique de la Baie du Mont-Saint-Michel et la Communauté de Communes et la Communauté de Communes Côte d’Emeraude, 20 sentiers ont été créés et balisés pour partir à la découverte du territoire « Côte d’Émeraude » dont trois sur Pleurtuit.

Vous pouvez les téléchargez ci-dessous.

randonnée le poudouvre   randonnée le bois joli   randonnée la pointe de cancaval
Si vous souhaitez avoir l’ensemble des circuits, vous pouvez acquérir le topo guide complet, au prix de 5€, auprès des Offices de Tourisme.

panneau randonnée panneau randonnée 36

 

 

 

 

 

 

Quelques règles à respecter…

Les randonneurs pédestres, vététistes, équestres aiment la nature et donc la respecte…
La nature est un patrimoine très fragile, sa protection est l’affaire de tous.

Attention au feu

Les feux sont interdits ! Attention aux gestes imprudents comme l’abandon de tessons de verre, ou du mégot de cigarette…

Respecter les tracés des chemins

Pour éviter le piétinement de la végétation et l’érosion, rester sur les chemins balisés est une attitude qui assure la sécurité du randonneur et qui respecte l’environnement. Le passage sur des propriétés privées est soumis à l’autorisation du propriétaire à titre précaire à condition que chacun soit respectueux.

Ne pas jeter de déchets

Ne laisser aucune trace de son passage. Emporter tous les détritus même les plus petits, les jeter dans une poubelle rencontrée sur le circuit.
Les bouteilles, boîtes de conserve, papiers rencontrés sur les chemins dégradent le milieu naturel et deviennent dangereux pour les randonneurs suivants et surtout pour certains animaux.

Ne pas cueillir la flore

Laisser pousser les plantes, pour garder des souvenirs utiliser l’appareil photo ! Une plante arrachée ne repousse pas. Eviter le piétinement de la végétation, la présence abondante d’une espèce dans un lieu ne signifie pas qu’il ne s’agit pas d’une plante rare ou protégée.

Respecter les autres

Le bruit porte très loin et dérange les animaux et les personnes qui vivent à proximité des chemins.

Tenir les chiens en laisse

Même si le chien est inoffensif, il peut faire peur aux promeneurs qui ne le connaissent pas, perturber les animaux sauvages ou domestiques

Se renseigner sur les périodes de chasse

Certains circuits peuvent être dangereux en période de chasse, se renseigner auprès des mairies pour connaître les jours d’ouverture. La période de chasse s’étend généralement
du 15 septembre au 15 février.

Ne pas s’aventurer en forêt par grand vent

Une forte rafale de vent peut entraîner la chute de branches ou même d’arbres.

S’équiper convenablement

Même pour les petites randonnées, il est conseillé de prévoir un vêtement coupe vent, d’emporter de l’eau potable et un aliment énergétique ainsi qu’une petite pharmacie pour
soigner les petites plaies telles que les petites coupures, griffures, ampoules, piqûres d’insectes et la carte de la randonnée.

Pour les cyclistes

En plus de ces recommandations, il faut penser à vérifier l’état de sa bicyclette (pneus, freins, avertisseur). Emporter un nécessaire de réparation. Respecter le code de la route, rouler sur une seule file et dépasser avec prudence les autres usagers des sentiers. Respecter les interdictions de circulation, elles sont liées à un danger pour le cycliste.

Véhicule à moteur

Respecter les interdictions, les quads sont également concernés par cette interdiction.
La nature est un patrimoine fragile.

Partager cette page sur :